lundi 1 février 2016

Rencontre avec Maryse Dugois pour l'exposition #PAPIER


Cette semaine encore, toujours dans le cadre de l'exposition #PAPIER qui se déroulera à Paris du 5 février au 16 avril, j'ai eu la chance de rencontrer l'artiste Maryse Dugois.  Je suis allée à Rennes pendant une journée grise et pluvieuse, et en rentrant dans son atelier j'ai été frappée par la luminosité du lieu. Tout en poésie, en douceur, en légèreté et en jeux d'ombres et de lumières. Un atelier entièrement blanc, comme un cocon tout doux. Le papier devient fleurs, minéraux, velours...Il capte et renvoie la lumière par jeux de transparences. Un lieu comme un conte de fées.



 Pourrais-tu nous décrire ton travail ?

Mon travail consiste à créer ou retranscrire de nouvelles matières avec du papier. Je suis dans une recherche lumineuse liée à la nature. J'essaye de traduire une émotion. J'aimerais arriver à retrouver une "sensation neigeuse" par mes créations.
Je travaille essentiellement pour l'évènementiel et les vitrines de luxe.


Quelle est ta formation ?

J'ai étudié à l'école Boulle il y a plusieurs années, ce qui m'a permis d'apprendre le travail du dessin et d'avoir un regard sur les choses. Ensuite je me suis formée seule au travail du papier. C'est une recherche perpétuelle et de nombreux essais. 


Quelles sont tes sources d'inspirations ?

Essentiellement la nature et la lumière. Je puise beaucoup dans mes souvenirs d'enfance, passée au milieu de la nature. Je trouve que c'est une recherche inépuisable. Elle est très importante pour moi. Je cherche aussi à retrouver la lumière que l'on voit avec son regard d'enfant. La lumière est la base de mon travail et de mes réflexions. Je préfère trouver seule l'inspiration en me promenant plutôt qu'en surfant sur internet, je trouve que ça donne un travail plus personnel. 
J'aime garder toujours un lien avec le blanc, pour sa sérénité et sa luminosité. 





 Pourquoi as-tu choisi de travailler avec ce matériau qu'est le papier de soie ?

C'est venu assez naturellement. Il y a quelques années j'ai travaillé sur un projet de livres pour enfants et je devais réaliser des décors en carton. Pour le recouvrir, j'ai cherché un matériau à la fois mate, lisse, uni, fin et qui puisse être peint. Ensuite j'ai travaillé sur de plus grands formats, toujours avec une finition au papier de soie avec une patine. Et puis j'ai osé passer au blanc qui est une couleur plus personnelle. C'était une envie de lumière, de pénétrer la structure et la matière. Aujourd'hui je travaille uniquement en papier de soie avec des structures métalliques pour certaines pièces. Tout réside dans l'équilibre entre les phases de réalisations et les phases de séchages. Je fais aussi beaucoup de photos, au cours de mon travail, pour saisir différents éclairages sur mes créations en cours


Travailles-tu avec des dessins préparatoires ?

Je fais beaucoup de dessins mais plus pour mémoriser des idées. J'ai de nombreux carnets où je note mes idées. Je fais surtout des tests qui me permettent de voir s'il est possible de rendre réel un projet. Lors d'une commande, je propose des dessins, des volumes, des croquis. Je réalise souvent une mise en espace à l'échelle pour les scénographies.
Je suis guidée par mes commandes. Lorsqu'elles sont très créatives cela permet d'avancer dans mon travail de recherches. Certaines nouvelles découvertes me permettent de rebondir. J'ai souvent carte blanche pour mes projets sur commande.



Quelles sont les pièces qui seront exposées à l'Atelier du Viaduc des Arts à Paris ?

J'expose une dizaine de pièces. Certaines, petites, sont des créations sous globes de verre. Il y a aussi de plus grandes pièces et des installations.


Pour finir, préfères-tu travailler en musique ou dans le silence ?

Généralement je préfère travailler dans le silence ou avec des musiques peu présentes pour rester au calme. Parfois aussi j'aime écouter France Inter à la radio, cela me permet de rester connectée avec les nouveautés culturelles. Par période, il m'arrive aussi d'écouter un artiste, un album ou une musique en boucle. Récemment j'ai eu une période Amy Winehouse ou encore Ludovico Einaudi.






Infos pratiques :

Maryse Dugois exposera à l'Atelier du Viaduc des Arts du 5 février au 16 avril.
 55 avenue Daumesnil 
75012 PARIS
Ouverture du mardi au samedi
de 11h à 13h et de 14h à 19h. 

1 commentaire:

Alain Ory a dit…

Très beaux travaux ! félicitations !